Contactez-nous...
Cours de français, exercices, orthographe : savoir écrire le pluriel des mots et leurs exceptions
Cours et exercice de français : le pluriel...

Orthographe

Le pluriel des noms

imprimer la fiche

imprimer la fiche

Exercices d'anglais
Les cours de français concours, au collège ( 6ème, 5ème, 4èmeet 3ème) et au primaire (cm2, cm1, ce2, ce1, cp)

 

Formation

Exemples

Exceptions

 

La marque habituelle du pluriel des noms est le S

 

 

Elle a pris ses clefs

 

Les noms en -OU forment leur pluriel avec un S

Donne-moi les clous

Bijou, caillou, chou, genou, hibou, pou, joujou et maintenant ripou forment leur pluriel avec un  X à des bijoux

 

Les noms en -EU forment leur pluriel avec un X

Les jeux Olympiques ont commencé

Pneu, bleu, feu (au sens de disparu), émeu, lieu (quand il s’agit du poisson) forment leur pluriel avec un S à Ses pneus sont usés.

 

Les noms en -AU ou -EAU forment leur pluriel avec un X

Il vend de beaux manteaux

Sarrau et landau prennent un S à Ce magasin vend des landaus.

 

Les noms en -AL ont un pluriel en AUX

Elle met les cornichons dans des bocaux.

Bal, festival, carnaval, régal, cérémonial, chacals, choral, récital, cal, aval  ont un pluriel en S à Il y a beaucoup de festivals cet été.

 

Les noms en -AIL ont un pluriel en S

Il y a trop de détails

Travail, vitrail, soupirail, émail, corail, bail, corail, vantail, fermail ont un pluriel en -AUX à Les travaux ont commencé.

 

Les noms finissant par Z, S ou X ne changent pas au pluriel.

Les yeux des souris sont noirs.

 

 

 

 

 

 

Les plus irréguliers

 

 

  • Ail faisait autrefois son pluriel en aulx, mais cet ancien pluriel n'est plus utilisé et ail fait désormais ails au pluriel.
  • Ciel a en général comme pluriel : cieux (tous les autres mots en -el font leur pluriel en -els). Toutefois, la forme pluriel ciels existe, elle est notamment pratiquée en poésie.
  • Œil fait toujours « yeux » au pluriel.

 

 

 

 

 

 

Bizarreries…

 

 

  • Amour a un pluriel régulier (amours). Mais, dans la langue recherchée, il change de genre et passe au féminin : des amours débutantes. Néanmoins, la forme masculine (amours débutants) est également valide et tend d’ailleurs à supplanter la forme irrégulière.
  • Orgue devient féminin s’il est fait partie d’une envolée lyrique désignant un seul instrument : les grandes orgues de la cathédrale. Plus généralement, on parle des grands orgues.
  • Pâques est un mot très singulier. Toujours féminin singulier dans la tradition juive, il est cependant toujours masculin pluriel (avec une majuscule) lorsqu’il désigne la fête chrétienne. Cependant, on dit « joyeuses pâques » et « à pâques fleuries » (sans majuscule et au féminin).

 

Abréviations et symboles

 

 

Les symboles mathématiques abréviatifs d'unités ne prennent pas la marque du pluriel :

·         un km, des km...

mais : un kilogramme àdes kilogrammes àun kilo, des kilos

 

Noms à double forme au pluriel

·         un aïeul, des aïeux (ancêtres) ou des aïeuls (grands-parents)

·         un ciel, des cieux, des ciels de lit, ce peintre fait bien les ciels...

·         un œil, des yeux, des œils-de-boeuf, des œils-de-perdrix...

 

Noms d'origine étrangère

·         un album àdes albums

·         un forum àdes forums

·         un zéro àdes zéros

·         un forum àdes forums,

·         un minimum à des minimums ou des minima

·         un soloà des solos ou des soli

·         un boxàdes box ou des boxes

 

Noms sans singulier

·         agrès, annales, auspices, archives, arrhes, dépens, doléances, environs, fastes, frais, mœurs, obsèques, prémices, ténèbres, vêpres...

·         accordailles, broussailles, entrailles, épousailles, fiançailles, funérailles, relevailles, représailles, retrouvailles, semailles...

 

Noms propres

Ceux qui prennent la marque du pluriel :

·        les noms de certaines familles illustres ou princières : les Condés, les Capets, les Bourbons, les Stuarts...

mais les noms non francisés restent invariables : les Habsbourg...

 

·        les noms propres employés comme noms communs : la France eut ses Césars, ses Pompées... (c'est-à-dire des hommes comme César...)

mais si un article singulier entre dans la composition d'un nom propre, celui-ci reste invariable : des La Fontaine...

 

Ceux qui restent au singulier :

·        les noms désignant une seule famille :

o   je vais chez les Carnot, les Durand...

·        les noms qui ne désignent qu'une seule et même personne :

o   ici les Joffre, les Fayolle, les Foch, les Pétain...

·        les titres de revues, de journaux, de livres :

o   acheter deux « Almanach du Chasseur français »

o   deux « Figaro littéraire »...

 

Ceux peuvent rester au singulier ou se mettre au pluriel :

·         les noms propres qui désignent des ouvrages célèbres ou des œuvres d'art :

o   ce musée possède deux Raphaël...

o   des Titiens, des Rembrandts...

 

Remarque :

Les noms des marques restent invariables :

o   acheter deux Peugeot...

o   boire trois Perrier...