Warning: session_start(): open(/var/lib/php/session/sess_a1caf662079b87dedd39663265d5b22b, O_RDWR) failed: No space left on device (28) in /var/www/vhosts/foad-spirit.net/httpdocs/bandeau-boite-quiz.php on line 2 Warning: session_start(): Failed to read session data: files (path: /var/lib/php/session) in /var/www/vhosts/foad-spirit.net/httpdocs/bandeau-boite-quiz.php on line 2

Quelle est votre personnalité selon Carl Gustav Jung ?
Coaching scolaire et cours de méthodologie : les profils psychiques de Carl Gustav Jung

Apprendre avec tous ses sens... Quelle est votre personnalité selon Carl Gustav Jung ?

 

Tracez votre portrait jungiens : Prise de décision

Lisez chacun des critères et attribuez-vous une note de 1 à 10 pour dresser votre portrait et rendre votre lecture plus productive et agréable (prenez un papier et un crayon, notez pour chacun des lettres la note obtenu : la note la plus élevé correspond à votre dominante). Prenez ce test comme un jeu que vous pouvez réaliser seul ou à plusieurs (entre copains, en famille...)

3e lettre : Prise de décision  

Comment préférez-vous prendre des décisions ?

La Pensée et le Sentiment sont deux fonctions psychologiques consistant à juger l'objet dont on a conscience ; la Pensée est un jugement sur sa nature, et le Sentiment un jugement sur sa valeur. La « raison » d'un jugement est objective et consciente pour le Penseur, elle est inconsciente et subjective pour le Sentimental.

Pensée : Raison
Sentiment : Empathie
Lettre T
Lettre F
Note : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Note : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Ma tête   Mon coeur
Principes   Valeur
Le monde ne peut pas vivre sans raison   Le monde ne peut pas vivre sans amour
Justice   Harmonie
Froid   Chaleureux
Impersonnel : Je considère l'effet recherché   Personnel : Je me demande si c'est bien ou mal
Critique   Compliment
Analyse : Je me demande plutôt pourquoi ça ne marche pas   Empathie : Je suis surtout furieux que ça ne marche pas
Distance   Implication
Fermeté   Négociation
Je suis calme et réservé   Je suis chaleureux et amical
Je décide en analysant les causes et les effets à partir de critères objectifs de vérité : c'est vrai ou faux   Je décide avec mes valeurs personnelles et les sentiments : c'est bien ou mal
Je suis honnête et franc   Je suis sensible et disponible : je suis facilement blessé
Je me place en observateur   Je me place au coeur de l'action
Je suis naturellement critique   Je tente de faire plaisir aux autres
Je suis motivé par mes réalisations   Je suis motivé par l'estime des autres
J'ai besoin de justice   J'ai besoin d'être apprécié
Je considère les faits et l'évidence   Je considère ce qui est important pour moi
Je privilégie le contenu des discours   Je privilégie la forme des discours
Je suis plutôt doué pour analyser ce qui ne marche pas   Je suis plutôt doué pour les relations personnelles
Je pense être impartial dans mes décisions   Je me sens responsable de mes décisions
Je vois bien comment on peut s'y prendre   Je vois bien ce dont on a besoin
Je choisis surtout ce qui est logique   Je choisis surtout ce que je sens bien
Conviction : La bonne décision est factuelle et logique   Persuasion : La bonne décision doit avant tout faire consensus
Une incohérence me rend malade   Une dispute me rend malade
Description
Description
  • La pensée T est un processus d'évaluation des faits et d'élaboration de jugements basés sur des critèresobjectifs. En utilisant ce processus, nous nous détachons de nos valeurs et cherchons à prendre des décisions basées sur des règles et des principes. Des activités comme la différenciation selon un ensemble de critères ou de normes objectivement définies, l'analyse selon un ensemble de principes, la logique et les raisonnements de cause à effet sont tous les exemples d'utilisation du processus cognitif de la pensée.
  • La Pensée vise à déterminer si l'idée que l'on a est juste : c'est une fonction intellectuelle, analytique, organisatrice, et objective. Cette fonction s'appuie naturellement sur la compréhension logique du monde, et sur des catégories et des systèmes de pensées partagés ; mais le type « penseur » ne doit pas être confondu avec un degré élevé d’intelligence ou de culture.
  • Les Penseurs ont donc tendance à garder la tête froide et à disposer d'un esprit fortement analytique ; ils cherchent donc la Vérité.
  • Les Penseurs prennent des décisions en se basant sur des critères objectifs et impersonnels - ils sont foncièrement logiques.
 
  • Le sentiment F est un processus permettant de rendre des évaluations basées sur ce qui est important, où les valeurs personnelles, interpersonnelles ou universelles exercent les fonctions de poteaux indicateurs. En utilisant le processus cognitif du sentiment, les situations et les renseignements sont évalués subjectivement. Peser les différentes valeurs, considérer les enjeux éthiques et moraux, viser des buts personnels et de relations, avoir la conviction en quelque chose, tous impliquent ce processus.
  • Le Sentiment vise à déterminer si l'on apprécie ou non cet objet, si l'on y adhère ou si on le rejette : cette fonction purement subjective se joue indépendamment de toute considération logique, classificatrice ou analytique. Elle est affective, instinctive, et sélective. 
  • Dans la psychologie de Jung, le type « sentimental » ne doit pas être confondu avec le sens commun du terme (celui qui se laisse dominer par des sentiments amoureux ou amicaux). Il s'agit d'une fonction de jugement du monde, le jugement de valeur.
  • Les Sentimentaux sont sensibles, empathiques et recherchent l'Harmonie avant tout ; ils sont donc empathiques naturellement.
  • Les Sentimentaux prennent des décisions en tenant compte de leurs valeurs et de leurs impressions personnelles face aux choix qu'ils effectuent.
Donnez-vous une note de 1 à 10 pour chacune des deux préférences. Dans tous les cas, vous ne pouvez pas attribuer la même note au deux, il vous faut choisir une dominante.
Avantages
Avantages
  • Esprit logique, rigueur
  • Objectivité, impartialité
  • Recul par rapport aux événements et aux personnes, distanciation
 
  • Sens des valeurs
  • Compréhension des personnes
  • écoute, empathie
  • Fidélité à l'éthique
Inconvénients
Inconvénients
  • Froideur, impersonnalité
  • Compétition excessive
  • Mise à distance des sentiments
  • Agressivité
 
  • Manque de rigueur logique
  • Excès de considérations personnelles
  • Sentiments prédondérants
  • Difficulté à prendre du recul
Pour encourager et s'entendre avec les penseurs
Pour encourager et s'entendre avec les sentimentaux
  • Mettez en avant et sachez apprécier leurs perspicacités et leur capacité à rester calmes et détachés
  • Ne les forcez pas à parler de leurs émotions ou à les étaler
  • Interrogez-les ou demandez-leur des conseils sur un domaine qu'ils maîtrisent
  • Permettez-leur d'exprimer leurs critiques des situations ou des personnes sans réagir ou vous mettre sur la défensive. Trouvez les points sur lesquels vous êtes d'accord et parlez-en
  • Les Penseurs peuvent vouloir débattre pour le plaisir mais ils vous respecteront d'avoir et de partager votre point de vue : n'hésitez pas à exprimer vos désaccords avec eux et à engager un débat.
 
  • Sachez apprécier leur chaleur, leur compassion et leur compréhension
  • Soyez indulgent, n'utilisez pas l'ironie et évitez de leur dire qu'ils sont illogiques
  • Mettez en avant leurs qualités : notamment leur capacité à exprimer leurs émotions et à créer une atmosphère détendu et agréable.
  • N'hésitez pas à avoir des conversations personnelles/intimes avec eux et concentrez-vous sur les sujets sur lesquels vous êtes d'accord.
  • Ne leur reprochez pas d'être trop sensibles ou émotifs
  • écoutez leurs difficultés, leurs problème mais gardez-vous de les résoudre à moins qu'ils ne le demandent explicitement. En effet, ils évoquent souvent un sujet, juste pour discuter.
Suggestions pour les penseurs
Suggestions aux sentimentaux
  • Ne soyez pas trop critique même si cela vous paraît constructif. En effet, même si vous pensez aider, les autres pourraient mal le percevoir et croire qu'ils sont nuls car ils doivent constamment être corrigés
  • Essayez de tenir compte de l'impact de vos propos sur les autres. Commencez par le positif, et essayez ensuite de présenter les choses d'une façon facile à entendre : c'est bien mais il faudrait plutôt...
  • Apprenez à donner des encouragements et à montrer votre reconnaissance. N'hésitez pas à exprimez chaleureusement vos sentiments et soyez même mielleux de temps en temps
  •  Apprenez à être un peu plus tendre dans les circonstances où cela est opportun
  • Excusez-vous de temps en temps. Permettez-vous de perdre une dispute. Félicitez-vous alors de vos deux prouesses. Intégrez les expressions « Je suis désolé » et « Tu as raison » dans votre vocabulaire
  •  Tenez compte de ce que vont ressentir les autres avant de prendre votre décision finale
  •  Afin d'apprécier vos propres sentiments et ceux des autres, prêtez attention au langage de leur corps, ainsi qu'à vos propres sensations corporelles
  •  Pour développer votre préférence Sentiment, essayez des cours de psychologie, le bénévolat en hôpital, ...
  • Soyez plus en contact avec vos sentiments : laissez-vous aller, écouter votre corps, soyez à l'écoute de vos sentiments, écoutez de la musique en étant à écoute de vos sentiments, jouez avec des enfants et imitez leurs actions, établissez la liste de vos goûts et dégoûts, partagez votre liste avec les autres et discutez-en...
  •  Développez l'intimité et les relations chaleureuses : cultivez votre capacité à exprimer vos sentiments à une personne, à réduire la distance (au propre comme au figuré) que vous avez établi avec les personnes qui vous entourent, reformulez les sentiments exprimés par d'autres pour être sûr d'en bien comprendre le sens et vous les approprier
  •  Communiquez de façon plus ouverte et spontanée et chaleureuse ; soulignez les valeurs en jeu ; mettez en relief l'impact sur les personnes ; donnez de la chaleur à vos discours
  • Travaillez les valeurs personnelles : formulez vos propres valeurs, faites-vous « l'avocat de l'ange » (cherchez tout ce qu'il y a de bien dans une personne et ses idées), demandez-vous ce que vous aimeriez laisser en souvenir à vos enfants, vos amis
 
  • Apprenez à négocier, définir des limites et être direct. N'hésitez pas à prendre la parole si on vous traite injustement ou si on profite de vous.
  • Apprenez à demander précisément ce que vous voulez. évitez les formules du genre « C'est pas grave... » ou « Fais comme tu veux... »
  • évitez de parler excessivement de vos sentiments avec les Penseurs
  • Essayez d'évaluer vos alternatives objectivement et de bien réfléchir aux choses avant de décider
  • Soyez plus détachés. Les critiques ne sont pas des attaques personnelles. Entraînez-vous à observer vos réactions calmement et sans être rattrapés par vos émotions
  •  Essayez de travailler dans un environnement amical, coopératif et avec du soutien
  • Assistez à des cours de statistique, science, économie ou logique, afin de développer votre préférence Pensée. Apprenez à jouer aux échecs ou au bridge
  •  Développer votre capacité à exprimer vos sentiments sans crainte ni colère, ni molesse : ni trop, ni trop peu
  •  Exercez votre esprit critique : jouez à l'avocat du diable dans une discussion, faites la liste des avantages et des inconvénients de plusieurs solutions possibles à un même problème, relevez tous les défauts d'un objet usuel ou d'une personne
  •   Communiquez avec méthode en employant des enchaînements logiques. Efforcez-vous de montrer l'enchaînement des faits, des causes et des solutions, mettez en relief les principes explicatifs de la situation et les raisons logiques des solutions proposées
  • Travaillez la logique : écrivez un texte sous forme de propositions logiques, cherchez le plan d'un article et améliorez les enchaînements logiques, la chronologie (écrivez en respectant une trame bien définie, une logique établie à l'avance...)