Warning: session_start(): open(/var/lib/php/session/sess_5bed5edb0487a2de7883e58177311136, O_RDWR) failed: No space left on device (28) in /var/www/vhosts/foad-spirit.net/httpdocs/bandeau-boite-quiz.php on line 2 Warning: session_start(): Failed to read session data: files (path: /var/lib/php/session) in /var/www/vhosts/foad-spirit.net/httpdocs/bandeau-boite-quiz.php on line 2

Préparation au TCF, DELF, DALF - Monologue : L'effet Dunning et Kruger !
Cours de FLE et préparation au TCF, compréhension orale, Monologues (exposés)

TFI

Préparation au TCF : L'effet Dunning et Kruger !

Prenez le temps de lire toutes les questions situées sous la vidéo avant de commencer, et réécoutez autant de fois que nécessaire ce monologue avant de répondre aux questions... Il s'agit ici de travailler votre oreille pour être fin prêt le jour de l'examen.

Question n°1 : Quel est l'objet de cette vidéo ?

Question n°2 : Que signifie "vantardise" ?

Question n°3 : Pourquoi le voleur a-t-il commis ses crimes à visage découvert ?

SCRIPTS et CORRECTION

L'effet Dunning-Kruger !

"Le problème avec le monde, nous dit Charles Bukowski, c'est que les gens intelligents sont pleins de doutes tandis que les plus stupides sont pleins de confiance"

Voici aujourd'hui le principe de Dunning-Kruger, ou pourquoi les incompétents se croient si doués et inversement pourquoi les plus doués sous-estiment leur niveau de compétence!

Les deux psychologues américains à l'origine de cette théorie l'ont évoqué pour la première fois en 1999 dans le Journal of Personnality and Social Psychology. C'est un biais cognitif qui se traduit par notre incapacité à reconnaître objectivement notre incompétence.

A l'origine de cette théorie, un fait divers qui a attiré l'attention des psychologues Dunning et Kruger intrigués par le fait d'apprendre qu'un voleur avait pu braquer une banque, sans masque et en plein jour. Il faut remonter en 1995, à Pittsburgh en Pennsylvanie. où McArthur Weeler décide de dévaliser deux banques. Manque de chance, il sera arrêté le soir-même, confondu par les caméras de surveillance !

Il faut dire qu'il s'était rendu sur le lieu de ses crimes le visage découvert et la tête enduite de jus de citron... étant persuadé que, comme pour l'encre invisible, le citron le rendrait indétectable par les vidéos de surveillance. On imagine assez facilement la tête de Dunning et Kruger devant leur écran de télévision se demandant comment cette personne avait pu prendre de si mauvaises décisions...

Après de nombreux travaux de recherche, ces éminents chercheurs ont pu montrer que cet effet qui porte leur nom,  est un biais intellectuel qui pousse les personnes incompétentes à surestimer leurs capacités, et les empêche de se rendre compte de leurs erreurs ou manque de compétences dans certains domaines.

Mais attention, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la vantardise qui anime ces personnes, mais simplement une mauvaise estimation de leurs propres capacités. À l’inverse, leurs travaux ont pu démontrer que les personnes très compétentes tendent à sous-estimer leurs capacités tout en pensant que les autres sont plus doués qu’elles ne le sont.

En effet, en proie au doute et aux interrogations, les plus doués d'entre-nous, hésitent, retournent mille fois la question et les paramètres d'un problème dans leur tête, ce qu'il est fait tout naturellement douter de la bonne décision à prendre. De la même manière, ces personnes ont tendance à penser que les tâches faciles pour elles le sont également pour les autres.

CQFD, simplifiée à l'extrême la théorie de Dunning et Kruger peut s'entendre ainsi : les mauvais se croient bons quand les bons se jugent mauvais. Mais ce n'est pas tout à fait vrai. Disons plutôt que ceux, qui sont moins bons se jugent meilleurs qu'ils ne le sont, sans pour autant croire qu'ils sont les meilleurs. Et inversement ceux qui sont doués se jugent moins bons sans pour autant croire qu'ils sont le plus mauvais.

A l'issue de leur travaux mené dans le département de psychologie de la Cornell University, Dunning et Kruger firent les constatations et émirent les hypothèses suivantes :

Ainsi, une personne incompétente :

  1. tend à surestimer son niveau de compétence,
  2. ne parvient pas à se rendre compte de son degré d’incompétence et à reconnaître la compétence de ceux qui la possèdent véritablement ;
  3. Cependant, si la formation de ces personnes mène à une amélioration significative de leur compétence, elles pourront alors reconnaître et accepter leurs lacunes antérieures.

Ce biais a des répercutions énormes dans bien des domaines que ce soit dans le monde du travail ou de sa vie privé ! Que ce soit lors d'un entretien d'embauche, la prise de décisions, ou la réalisation d'un diagnostique. Méfiez-vous donc des personnes au ego surdimensionné s'avançant rempli de certitudes sur des terrains qu'ils ne maîtrisent pas et qui entendent en remontrer à des personnes plus compétentes.

Les études sur l'effet Dunning-Kruger ont surtout été réalisées sur des occidentaux. Une étude sur des sujets est-asiatiques suggère un effet inverse, lié dans ce cas, à un sous-estimation de sa propre valeur, et à une forte motivation à s'améliorer.

Néanmoins, comme le disait si bien Charles Darwin : "l’ignorance engendre plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance". 

Voilà vous êtes maintenant prévenu, reste à savoir maintenant ce que vous ferez de ce petit savoir... A bientôt.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Question numéro 1 : Quel est l'objet de cette vidéo ?

Réponse A : Présenter l'aventure d'un incroyable voleur

Réponse B : Démontrer que la stupidité n'a pas de limite

Réponse C : Expliquer les effets de la surestimation ou de la sous-estimation de ses compétences

Réponse D : Décrire une expérience scientifique sur le Q.I.

Commentaires :

Réponse C : Expliquer les effets de la surestimation ou de la sous-estimation de ses compétences. ("... le principe de Dunning-Kruger, ou pourquoi les incompétents se croient si doués et inversement pourquoi les plus doués sous-estiment leur niveau de compétence !")

---------------------------------------------------------------------------------------------

Question numéro 2 : Que signifie "vantardise" ?

Réponse A : Parler pour ne rien dire

Réponse B : Se glorifier avec excès de ses qualités ou de ses actions

Réponse C : Vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué (Il ne faut pas utiliser ou considérer comme acquise une chose avant de l'avoir en sa possession.)

Réponse D : Exagérer les mérites d'un produit pour le vendre

Commentaires :

Réponse B : Se glorifier avec excès de ses qualités ou de ses actions. La réponse D est presque bonne, mais on utilise "Vantardise" avant tout pour qualifier des personnes. On utilisera dans ce cas plutôt "Emberlificoter" ou "Arnaquer" ou "Escroquer".

---------------------------------------------------------------------------------------------

Question numéro 3 : Pourquoi le voleur a-t-il commis ses crimes à visage découvert ?

Réponse A : Il n'avait pas peur de la police

Réponse B : Il avait éteint les caméras de surveillance

Réponse C : Il connaissait Dunning et Kruger

Réponse D : Il se croyait invisible

Commentaires :

Réponse D :Il se croyait invisible. ("Il faut dire qu'il s'était rendu sur le lieu de ses crimes le visage découvert et la tête enduite de jus de citron... étant persuadé que, comme pour l'encre invisible, le citron le rendrait indétectable par les vidéos de surveillance.") En effet, c'est le principe de l'encre sympathique, on écrit avec du jus de citron, qui devient invisible lorsqu'il sèche. Pour rendre le texte visible, il faut alors mettre la feuille sur laquelle on a écrit sous une flamme,

---------------------------------------------------------------------------------------------

Petits rappels pour éviter quelques pièges et vous remettre en tête l'essentiel... (Exercice d'entraînement pour mémoriser les connecteurs logiques anglais)

Petit rappel sur les connecteurs logiques... Les petits mots qui ont du sens...

Le temps
at times parfois
in the meantime entre-temps
meanwhile pendant ce temps là
Once une fois que
since depuis que
whenever chaque fois que
as long as tant que
while pendant que
till/until jusqu'à ce que
eventually finalement
La cause
on account of étant donné que
due to du fait que
thanks to grâce à
owing to en raison de
since puisque
for car
because parce que
as étant donné que
La conséquence
hence d'où
so, thus ainsi
consequently par conséquent
accordingly en conséquence
therefore c'est pourquoi
as a result of en conséquence de
so that de telle sorte que
so... that si... que
so much so that à tel point que
that's why c'est pourquoi
La condition
if si
in case au cas où
so long as/as long as à condition que, pourvu que, tant que
on condition that à condition que
provided/providing pourvu que
suppose/supposing à supposer que
L'illustration
Above all surtout
namely c'est-à-dire
for instance, for example, such as, like par exemple
L'opposition
otherwise autrement
or else sinon, ou alors
in contrast to en contraste avec
on the contrary au contraire
conversely inversement
whereas/while tandis que
unlike à la différence que
contrary to contrairement à
as against en opposition à
on the one hand... on the other hand d'une part... d'autre part...
Le but
for+nom/pronom+to+base verbale pour que+nom/pronom+base verbale
to, in order, so as to + base verbale afin que, pour que, de sorte que
Introduction/Développement d'un discours
first, in the first place, to begin/start with tout d'abord, en premier lieu, pour commencer
my first impression is... ma première impression est
firstly, secondly, thirdly premièrement, deuxièmement, troisièmement
La restriction
for all I know en dépit de, pour autant que je sache
for all... despite... néanmoins
in spite of malgré
nevertheless, nonetheless cependant
however pourtant
yet/still pourtant
although/though bien que
as though/as if comme si
even though/even if même si
no matter what peu importe ce que
whatever quel que soit
no matter how peu importe comment
L'addition
furthermore en outre
in addition to outre, en outre
besides d'ailleurs
moreover, what is more, on top of that de plus
similarly de même
as well, also, too aussi
Conclusion
finally enfin, finalement
to conclude, in conclusion, as a conclusion en conclusion, pour conclure
last but not least dernier élément et non des moindres
at last enfin
in brief, in short, to put it in a nutshell en résumé
Exercice d'entraînement pour mémoriser les connecteurs logiques anglais

  • Essayez de formaliser quelques phrases ou questions (même simples)...
    • Ne vous contentez pas de lire, pour mémoriser et acquérir des automatismes cela passe, aussi et surtout, par la pratique (écrite et orale).