Les évadés du livre !

Depuis 2009 au Brésil, les livres permettent de s’évader aussi bien au sens figuré qu’au sens propre ! Ou du moins réduisent considérablement les peines de prison des détenus brésiliens.

Si toute prison a sa fenêtre, alors au Brésil, celle-ci pourrait bien donner sur la bibliothèque…

“La faim m’a appris le vol, et le vol la prison” disait Félix Leclerc. Peut-être que maintenant, au Brésil,  la prison apprendra à ne plus avoir faim !

Voyons cela de plus près…

Si vous désirez soutenir notre travail et nous permettre de développer des ressources éducatives et culturelles de qualité, n’hésitez pas à adhérer à notre association.

Merci à tous et à toutes.