Tardigrade : le superman venu de l’espace !

Du haut sommet de l’Himalaya à la plus profonde fosse océanique, de l’équateur au cercle polaire, le Tardigrade est comme un poisson dans l’eau partout sur la planète et même au-delà… En effet, à ce jour, les Tardigrades sont les seuls animaux connus capables de survivre dans le vide spatial.

Petit mais costaud, le Tardigrade peut survivre à tout ou presque : rayons X à haute dose, température extrême (-272, 8 : quasiment le zéro absolu à +150 degrés Celsius), déshydratation extrême (3% d’eau), pression important (jusqu’à 1200 atmosphère).

Cerise sur le gâteau, il peut régénérer son ADN endommagé, et même entrer en cryptobiose (état de stase). En entrant dans cet état extrême d’hibernation, il se rétracte et remplace l’eau de ses cellules par un sucre (le tréhalose) qui agit comme un antigel. Et comme si cela ne suffisait pas, il s’entoure ensuite d’une sorte de couche de cire pour se protéger davantage. Dans son état normal, la durée de vie d’un tardigrade varie entre 1 et 30 mois. Mais lorsqu’il est en cryptobiose, le tardigrade est quasiment immortel.

Autant vous dire que nos chercheurs s’intéressent de près à ces petites bébêtes, qui selon certaines rumeurs, pourraient bien être d’origine extraterrestre…

Découvrez cet animal extraordinaire…